Gamescom 2014 : Mon bilan

Il est temps de dresser un petit bilan de cette Gamescom 2014. Tout d’abord, quelques mots sur le salon. Avec ses 335 000 visiteurs, l’affluence est plutôt stable. Mais je dois avouer qu’à l’intérieur cela fait beaucoup, beaucoup de monde… Concernant la superficie, elle n’a pas évolué mais je peux vous affirmer que le salon est immense, repartie sur cinq halls (+ deux pour la partie business). Il faut près de quinze minutes pour traverser le Koelnmesse. Au niveau fréquentation, j’ai croisé pas mal de francophone (français, belges, suisses) cette année, preuve que le salon prend de l’importance. Au niveau organisation et mentalité des visiteurs, les allemands ont encore un peu d’avance sur nous. Dommage que la plupart des stands ne proposent pas de francophone. L’anglais commence à être présent sur l’intégralité des stands, mais là c’est à moi de faire un effort…

Il y a du monde à la Gamescom

La Gamescom est aussi l’occasion pour moi de rencontrer des personnes avec qui j’échange durant l’année : blogueurs, twittos, community manager, agences… Cette année, j’ai croisé pas mal de monde même si je n’ai pas pu m’organiser pour croiser tout le monde.

Côté point positif, j’ai essayé pas mal de jeux. Des titres comme Quantum Break et Batman Arkham Knight me font clairement envie, Sunset Overdrive à l’air bien fun également. Assasin’s Creed Unity qui explore la révolution française ou encore Far Cry 4 semble très bon. Du côté des FPS, un effort semble avoir été fait sur COD Advanced Warfare et Battlefield Hardline, sans oublier Destiny ou Evolve pour le co-op. Une fin d’année et une année prochaine qui s’annonce donc bien rempli.

Côté point négatif, je n’ai pas eu le temps d’essayer tout ce que je voulais. Par exemple, je n’ai pas eu l’occasion d’essayer l’Oculus VR ou le projet Morpheus. J’ai quand même fait une vidéo pour la démonstration.

Idem concernant The Division ou The Order : 1866. J’aurais également aimé mettre les mains sur Mirror’s Edge ou Rainbow Six Siege mais il était absent du salon…

La Gamescom permet également de faire de découverte : je vous parlerai bientôt d’un jeu français, Prodigy, qui utilise des figurines NFC.

Après avoir fait un tour du salon, voici les enseignements que je retiendrais :
– Un vent de fraîcheur semble souffler sur le FPS : alors que les nouveautés étaient rares, cette année des efforts ont été faits. Call of Duty Advanced Warfare lorgne du côté de TitanFall, Battlefield Hardline vers SWAT/Rainbow Six alors que les petits nouveaux Destiny et Evolve, avec son aspect co-op ont de très belles cartes à jouer. Sans oublier Borderlands avec son côté RPG.
– Cette année, marquer également le retour en force des jeux de courses. Après des années difficiles, chaque éditeur à son jeu de voiture : #DriveClub, Forza Horizon 2, The Crew, Project Cars… Auquel on peut ajouter F1 2015 (absent du salon), Grid Autosport (qui vient de sortir)… Les férus de mécanique sont donc servis.
– Les jeux d’horreur font également leur retour. Je dois avouer que je ne suis pas spécialement fan du genre mais il en faut pour tout le monde. The Evil Within, Until Dawn, Silent Hill…

En bonus, quelques photos de babes.

IMGP8814IMGP8815IMGP8819
IMGP8820IMGP8825IMGP8827