Critique Bates Motel (saison 1)

http://rivaldovitor.com/wp-content/uploads/2014/06/bates-motel.jpgCritique Bates Motel (saison 1)

Bates Motel est une série diffusé sur le câble américain, A&E, créée par Anthony Cipriano. Elle fut diffusée chez nous en fin d’année dernière sur la chaine 13ème Rue puis D17.

Après la mort mystérieuse de son mari, Norma Bates décide de refaire sa vie loin de l’Arizona, dans la petite ville de White Pine Bay dans l’Oregon, et emmène avec elle son fils Norman, âgé de 17 ans. Elle rachète là-bas un vieux motel abandonné depuis de nombreuses années, ainsi que le manoir qui trône majestueusement quelques mètres plus loin. La mère et le fils partagent depuis toujours une relation complexe, presque incestueuse. Des événements tragiques vont les pousser à se rapprocher encore davantage. Ils partagent désormais ensemble un lourd secret…

Norman Bates est à l’origine un personnage du roman Psychose écrit par Robert Bloch en 1959 qui était inspiré du tueur en série Ed Gein. Déjà adapté plusieurs fois au cinéma, on se souvient principalement de la version d’Alfred Hitchcock où Anthony Perkins incarné Norman. Dans cette version télé, on s’attarde sur la jeunesse de Norman. Les choix pourront alors surprendre. Revenir sur la jeunesse du personnage de Psychose (alors dans les 1950-60) tout en situant les événements à notre époque est déroutant. En revanche, l’atmosphère poisseuse du motel est bien présente. Un motel qui, pour le coup, à déménager (White Pine Bay succédant à Fairvale) comme pour se détacher encore plus du film original.

Norman Bates

Mais la grande force du show est son scénario et le développement de ses personnages. Alors que Norman est la tête d’affiche du show, c’est au départ sa mère Norma, Norman étant relégué au second plan. On ne comprend que plus tard la personnalité du fils, torturé, frustré et psychotique en font un meurtrier en puissance. Tous les personnages semble plus déranger les uns que les autres tandis que la relation mère-fils est très particulière, quasi-incestueuse, où Norma veut protéger son fils, quitte à le couper du monde.

Les premiers épisodes installent l’histoire et la série ne décolle que plus tard. On ne découvre que la vrai nature de Norman que plus tard même si on l’on sans doute… La saison 2 pourrait proposer quelque chose de très bien !

Description de l’auteur

rivaldovitor

Créateur du blog, webmaster, rédacteur, testeur... Pour résumer l'homme à tout faire du blog.

Aucun commentaire pour l'instant.

Laisser un commentaire